L’énergie du printemps et le confinement – partie 1

La nature et le printemps

Photo de Manfred Richter / Pixabay 4965103_640
le bourgeon: une énergie jaillissante,    créatrice, symbole du printemps

Le bourgeon, l’un des symboles du printemps. Une énergie jaillissante, créatrice de nouvelle tige et feuilles, accompagnant l’arbre vers un nouveau cycle de vie. Symbole de naissance. Tout l’enracinement, l’intériorisation réalisés pendant l’hiver soutient cette énergie explosive qui se dresse vers le soleil et n’admet aucune contrainte. C’est l’énergie de la nature.

Et nous, êtres humains ?

Et bien, notre énergie est aussi explosive, jaillissante, créatrice: on a envie d’aller dehors, d’être actif-ve, de faire ce fameux ménage de printemps, d’ouvrir notre champ des possibles. L’Homme fait partie de la Nature, il bénéficie donc des mêmes mouvements énergétiques.
Pourtant, que vivons-nous actuellement (en Avril 2020)? Le confinement, le respect de consignes, des contraintes… Tout ce qui est contraire à notre mouvement énergétique!

Les mouvements énergétiques

Ah, les contraintes! Qu’est-ce que cela occasionne chez vous? Syndrome de la cocotte-minute, colère rentrée ou jaillissante… ? Les Chinois, avant notre ère, avaient déjà constaté que l’énergie de la colère était plus active au printemps. En d’autres mots, nous sommes plus facilement ou rapidement en contact avec cette émotion au printemps (mais elle peut exister en toutes saisons). Sachez que, dans le langage chinois, l’émotion de la colère a plusieurs visages: la rage, la colère rentrée, la frustration, l’amertume…

Les Chinois ont également observé que des organes, des tissus, des énergies climatiques et encore d’autres éléments étaient plus actifs au printemps, et qu’ils s’influençaient mutuellement. Par exemple, le Foie et la Vésicule Biliaire sont plus actifs au printemps. D’ailleurs, ne dit-on pas d’une personne colérique qui s’emporte facilement qu’elle a un tempérament bilieux? Concernant les tissus du corps, la santé de nos tendons et de muscles, qui autorisent nos mouvements, est reliée à l’équilibre du Foie selon la Médecine Traditionnelle Chinoise. Et, au niveau de nos organes de sens, c’est l’œil qui est le plus sensible à l’énergie du printemps avec des picotements, larmoiements, sensibilité à la lumière etc. L’œil est d’ailleurs nommé « l’orifice du foie ».

Dans la théorie des 5 éléments ou des 5 mouvements (« Wu Xing ») que certains connaissent peut-être, toutes ces composantes (la naissance, le printemps, la colère, le Foie, les tendons, la vue…) font partie de l’élément Bois. Cette théorie est tellement délicieuse et pertinente que je ne saurais la résumer en 3 lignes. Ce sera pour plus tard.

Alors, que faire? Tout simplement prendre soin de nous et harmoniser le mieux possible notre énergie avec celle du printemps. Voici quelques conseils.

La marche et les étirements

Nous pouvons profiter de notre jardin ou de l’heure de sortie autorisée pour faire de la marche consciente, c’est-à-dire en portant notre attention seulement sur la marche et l’environnement: percevoir le mouvement de la respiration dans notre corps, sentir le contact des pieds avec le sol, observer les arbres et les oiseaux. Juste de l’observation, et le plaisir d’être là.

Et si l’esprit part, happé par des inquiétudes ou des ressassements, pas de jugement! Juste choisir de remettre doucement et fermement notre attention sur notre corps et la nature.

L’étirement des méridiens Foie et Vésicule Biliaire

Les étirements permettent de solliciter nos muscles et tendons, de laisser partir les toxines accumulées pendant l’hiver, et de faciliter la circulation de l’énergie pendant la saison du printemps.
L’étirement que je vous propose ici provient de mes cours de yoga. Il permet d’étirer en douceur les méridiens du Foie et de la Vésicule Biliaire.

La posture de départ est la suivante:
Debout, les jambes écartées de la largeur du bassin, les genoux souples, la colonne vertébrale légèrement étirée vers le Ciel, les bras le long du corps. vous sentez bien le poids du corps dans vos pieds.
Fermez les yeux et respirez tranquillement pendant 4-5 respirations.

Étirements de l'hémicorps côté droit pour étirer les méridiens Foie et Vésicule Biliaire et équilibrer notre énergie avec celle du printemps

Déplacez le poids de votre corps sur votre pied droit.
Inspirez et levez votre bras droit vers le ciel.
Ensuite bloquez votre respiration (= poumons pleins) et étirez votre côté droit vers le ciel, le côté gauche reste détendu. Puis vous expirez en relâchant tout et en revenant au centre.

Etirez-vous encore 2 fois, puis faites une pause pour observer les sensations dans votre corps.

Maintenant à gauche: Déplacez le poids de votre corps sur votre pied gauche. Inspirez et levez votre bras gauche vers le ciel. Puis bloquez votre respiration et étirez votre côté gauche vers le ciel, le côté droit reste détendu. Enfin expirez en relâchant tout et en revenant au centre.
A faire 2 fois, suivi d’une pause pour observer les sensations dans votre corps.

Étirements des 2 hémicorps pour étirer les méridiens Foie et Vésicule Biliaire et équilibrer notre énergie avec celle du printemps

Et enfin les 2 côtés réunis: vous inspirez et levez vos 2 bras vers le Ciel. Bloquez la respiration et étirez vos 2 bras et votre corps vers le Ciel. Puis vous expirez en relâchant tout et en revenant au centre. A faire encore 2 fois.

Puis observez vos sensations dans votre corps. Prenez votre temps.

La libération des Points du Vent

Les Chinois ont associé une énergie climatique à chacune des saisons, et celle du printemps est celle du Vent. Le Vent: mobile, actif, s’allie avec le chaud ou le froid, vient du Nord, du Sud. Cela rappelle l’impétuosité du printemps, non? Les Chinois ont aussi noté que le Vent pénètre particulièrement par les « points du vent » situés au niveau de la nuque. C’est pourquoi il est conseillé de couvrir le haut du dos et la nuque les jours de grand vent, ou lorsque l’on se sent fatigué. De plus, ces points sont très souvent sensibles, voire douloureux, car ils emmagasinent les tensions en cas de stress, d’insomnie, de migraine ou de mauvaise posture.

Détendre les trapèzes et la nuque

Tout d’abord, je vous propose de vous intéresser à vos trapèzes pour détendre les tissus et favoriser la circulation de l’énergie (le Qi) et les liquides organiques.

Pétrissage / martelage des trapèzes

Tout d’abord, fermez un de vos poignets et, dans un geste souple, percutez les trapèzes du côté opposé, en respirant! Et changez de côté.
Si besoin, vous pouvez soutenir le bras qui tape avec l’autre bras.

Ensuite pétrissez à pleine main les trapèzes en penchant légèrement la tête sur le côté pour étirer la zone. Et changez de côté.

malaxage nuque

Malaxez maintenant votre nuque à pleine main pour délier les tensions. C’est un geste déjà adopté par certains quand ils sont fatigués.

Parfois, le malaxage de la nuque est inconfortable car vos épaules sont douloureuses. Je vous propose donc de détendre cette zone différemment. Debout ou assis, mais la colonne vertébrale légèrement étirée vers le Ciel.
Penchez doucement la tête vers le bas et la gauche, pour étirer la partie droite de l’occiput.
Restez dans cette position pendant 3 respirations.
Puis penchez la tête vers le bas et en avant, comme si vous vouliez rentrer votre menton dans votre cou, de façon à étirer l’arrière de la nuque.
Restez dans cette position pendant 3 respirations.
Puis penchez la tête vers le bas et la droite, et restez dans cette position pendant 3 respirations.

Étirements nuque

Ouvrir les Points du Vent avec vos doigts

Les Points du Vent sont des points situés le long de l’occiput. L’intention ici est de les solliciter en douceur pour améliorer la circulation de l’énergie et des liquides, et soulager les tensions.

Stimuler les points du vent pour libérer la nuque et faire circuler note énergie
Les points du vent

Tout d’abord, portez légèrement la tête vers l’arrière pour détendre les muscles de la nuque. Avec vos pouces, suivez la ligne de l’occiput en partant des oreilles vers les cervicales, vos autres doigts se posant naturellement sur votre crâne. Repérez les zones plus tendues, plus sensibles ou plus souples. Puis, pour chaque point indiqué, déliez les tensions par des pressions ou des rotations pendant 1-2 minutes.

VG 16, ou Le « Palais du Vent », ou Vaisseau Conception 16

Tout d’abord, placez votre pouce dans le creux au milieu de l’occiput. Ce point est VG16. Sa stimulation permet de soulager toute la zone du nez (nez, gorge, yeux, mental).

V10, ou la « Colonne du Ciel », ou Vessie 10

Maintenant décalez votre pouce vers une oreille tout en suivant l’occiput. Vous passez par-dessus le muscle du trapèze. Juste après la « bosse »du trapèze, vous sentez un creux dans l’occiput. Un peu en-dessous se trouve Vessie 10, aussi nommé V10 ou « Colonne du Ciel ». Point souvent sensible! Ce point soulage les vertiges, les maux de tête, les troubles de l’acuité visuelle et la raideur de la nuque. Et comme tout est symétrique, placez votre 2e pouce de l’autre côté, et stimulez les 2 points en même temps.

VB20, ou la « Fenêtre du Ciel », ou Vésicule Biliaire 20

Stimulez ensuite le point Vésicule Biliaire 20, ou VB20, « point-fenêtre du ciel ». J’ai déjà mentionné ce point dans l’article sur l’auto-massage chinois pour stimuler notre immunité (cliquez ici). La détente de ce point permet d’expulser l’énergie pathogène et de diminuer certains maux de tête et fièvres.

Le point d’acupuncture peut être pris en position assise en redressant le coude et en levant la main. Lorsque les coudes sont à la même hauteur que les épaules, pliez vos coudes vers votre tête avec les doigts ouverts naturellement, la paume des deux mains couvre les oreilles, les doigts tiennent la tête pour poussez les pouces vers le haut, la dépression sous chacun des pouces est VB20.

VB12, ou « mastoïde » ou Vésicule Biliaire 12

Comme son nom l’indique, ce point est situé dans la dépression juste postérieure et inférieure au processus mastoïde, c’est-à-dire la base de l’os temporal situé derrière l’oreille.

Ouvrir les Points du Vent, avec des balles de tennis!

Voici une autre technique pour détendre cette zone en douceur. Prenez 2 balles de tennis que vous mettez dans une chaussette. Ensuite allongez-vous et placez les 2 balles sous la tête. Puis respirez calmement pendant 10 minutes. A faire le soir avant de s’endormir ou à tout moment de la journée!
Le poids de la tête sur les 2 balles va ouvrir naturellement la zone et détendre les tensions. Testé et approuvé par les personnes que je reçois en cabinet!

To be continued…

A suivre très prochainement la deuxième partie du cycle « harmoniser notre énergie avec celle de la nature au printemps, en ces temps de confinement ». Je me dépêche, car le printemps chinois a commencé le 4 février 2020  et se termine le 16 avril 2020, notre début de printemps français correspondant au milieu de leur saison.
A bientôt!

Références

Ma formation, mes cours du yoga, mes lectures variées dont plus particulièrement:
Les cinq saisons de l’énergie, Isabelle Laading, ISBN 978-2-907653-50-4
Perfectionnement au kenko shiatsu traditionnelle, Hervé Eugène, ISBN 978-2-7027-1285-6
Votre santé au quotidien par le do-in et la réflexologie plantaire, Maud -Ernoult, ISBN 978-2-84058-406-3
Mon corps mode d’emploi, Geoffrey Janier-Bubry, ISBN 9-782746-511224

Please follow and like us:
error

Une réflexion sur « L’énergie du printemps et le confinement – partie 1 »

Les commentaires sont fermés.