C’est l’été!

Le saviez-vous? Nous voici officiellement en été depuis le 05 mai 2020! Chaleur, activité, rencontres, énergie … L’été est la saison la plus yang du calendrier, c’est la saison durant laquelle nous devons être les plus actifs-ves pour nourrir notre joie intérieure et notre réserve énergétique située au niveau du sternum. Ce faisant, nous serons alignés avec le mouvement énergétique de l’été: expansion et mouvement.

L'énergie de l'été à travers la flamboyance des tournesols
Photo de Pixabay - Bruno

Le Feu

Dans la Pensée chinoise, l’été est représenté par l’élément Feu: éclat, exubérance, chaleur. Par sa capacité de transformation par la combustion, le feu symbolise le moment de concrétiser les projets amorcés au printemps. Les journées plus longues nous portent à l’action. Expansion et mouvement, le mouvement énergétique de l’été se fond dans le Feu, un élément changeant avec des couleurs en perpétuelle danse. C’est donc l’occasion pour nous de changer nos habitudes de la façon la plus fluide qui soit: s’habiller avec de nouvelles couleurs, découvrir des nouveaux spectacles, découvrir de nouveaux chemins de randonnée, sortir etc. Osons oser!

Le Shen

La fonction psychique attribuée à l’élément Feu est le Shen. Le Feu éclaire ce qui était caché par l’obscurité. Le Shen représente notre clarté mentale, notre conscience, notre intelligence, notre capacité de discernement. L’Âme est sans doute la notion qui s’approche le plus du Shen. Le Shen regroupe l’ensemble de nos fonctions psychiques et spirituelles.
Le Shen loge dans le cœur, d’où l’importance de solliciter des points du méridien Cœur, et du méridien associé Maître Cœur, lorsque notre Shen s’emballe.
Le mouvement naturel du Shen est également l’expansion et le mouvement: se nourrir de nouvelles découvertes, explorer, accepter et suivre le mouvement de la vie comme elle est. Et comme le Shen reçoit toutes les émotions, il est sensible à des émotions trop fortes ou durant trop longtemps. Celles-ci peuvent ainsi altérer notre Shen, et donc notre clarté mentale: confusion dans les idées, agitation, insomnie.

Comment équilibrer le Shen ?

L’équilibre du Shen passe par le rééquilibrage des méridiens Cœur et Maître-Cœur, méridiens aussi reliés à l’énergie de l’été et du Feu.

L’un des premiers « trucs » pour apaiser le mental est l’exercice de l’ancrage. L’énergie va à nos pieds, plutôt que de rester coincée au niveau de notre tête. Cliquez ici pour retrouver cet exercice.

Je vous propose 3 points qui calment le Shen. Pour chacun de ces points, tout en respirant tranquillement, vous pouvez choisir l’un des gestes suivants:
presser légèrement ce point et maintenez le contact
– tapoter-le doucement du bout des doigts
– placer votre pouce ou le bout de vos doigts sur le point, pressez légèrement et faites des rotations légères dans le sens qui vous convient
– ou tout autre geste qui vient spontanément

Vaisseau Conception 17 (VC17) Ou « Centre de la Poitrine »

Le point VC17 est le point Mu du méridien Maitre-Coeur, cela signifie qu’il permet de rééquilibrer la circulation de l’énergie dans ce méridien. Il améliore la circulation de l’énergie dans la poitrine. Il a aussi un effet calmant sur le mental.

Ouverture du thorax pour améliorer la circulation de l'énergie dans la poitrine et fluidifier la respiration.

VC17 est situé sur le sternum, au niveau des mamelons. Promenez vos doigts le long de cette zone: vous sentez un petit creux, qui est peut-être sensible? C’est ici!

Pour entrer en contact avec ce point, installez-vous confortablement.
Inspirez et expirez tranquillement 4-5 respirations, ou plus longtemps si vous sentez que la zone est bloquée.

A la fin, fermez les yeux et observez ce qui se passe dans votre corps: une respiration plus ample, un soupir, la poitrine moins bloquée, ou autre chose?

MC6, ou Maître-Cœur 6, « Barrière de l’intérieur »

Soulager la pression mentale et émotionnelle avec le point MC6, parfois bousculé par l'énergie de l'été

Le Point MC6 est un point qui calme et apaise le corps. Il fait baisser la pression mentale et émotionnelle, et est également utile contre les nausées et indigestions.

Il se situe au milieu du poignet, sur la face intérieure de l’avant-bras, à 3 largeurs de doigts (largeur des doigts de la personne qui se fait masser) à partir du premier pli du poignet.

Cœur 7, C7, « porte de la sérénité »

Calmer le mental avec le point Cœur 7 et de profiter au mieux de l'énergie de l'été

Le point C7 est un point qui, comme MC6, permet de soulager les instabilités émotionnelles. Il calme l’esprit, pacifie le cœur et équilibre les méridiens.

Il se trouve sous l’os du poignet, sur la face intérieure du bras, sous l’articulation de l’auriculaire.

Et pour conclure

J’ai parsemé dans cet article plusieurs notions reliées à l’énergie de l’été: le Feu, le Shen, le cœur. J’ai très brièvement évoqué l’émotion liée à l’été: la Joie. L’extrait ci-dessous résume, à mon avis, ces belles interconnections. Lorsque la littérature occidentale rencontre la Pensée Chinoise.

« Ainsi, il apparaît clairement que le cœur est bien le lieu de la dilatation, de l’expansion de la conscience. Lorsque nous centrons notre attention sur lui, en écoutant ses battements, calmement, paisiblement, sans forcer, nous sentons un épanouissement de notre être, une ouverture, une paix nous pénétrer. Parfois, pour quelque raison mystérieuse, cette paix se transforme en béatitude et nous comprenons ce lien entre le cœur et la joie. » Erik Sablé, Petit traité de la joie.

Je vous souhaite un bel été.

Please follow and like us:
error

L’énergie du printemps et le confinement – partie 2

Ah, le printemps! Les petits oiseaux, les bourgeons, le soleil, la douceur, le confinement, les contraintes, les écrans…

Un petit rappel de la partie 1. Au printemps, notre énergie est explosive, jaillissante, créatrice comme celle de la nature. Normal, puisque nous ne sommes qu’un élément de la nature. Nous vivons donc les mêmes mouvements énergétiques qu’elle.
Pourtant, que vivons-nous actuellement (en Avril 2020)? Le confinement, le respect de consignes, des contraintes… Tout ce qui est contraire à notre mouvement énergétique! Aïe, aïe, aïe!
Comment faire pour gérer cela au mieux? Des pistes ont été données lors du premier épisode.
Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à l’émotion du printemps: la colère et toutes les formes qu’elle revêt. Mais avant de se pencher plus sur notre colère, un petit tour par nos yeux.

Libérez nos yeux !

Les yeux, ou « orifices du fois » sont particulièrement touchés par l’énergie du printemps: picotements, larmoiements, sensibilité à la lumière etc. Et actuellement, ils sont également bien sollicités par l’usage des écrans.

Les écrans

Quelques conseils connus pour prendre soin de ses yeux (cf: lebonusagedesecrans.fr)
– placer son écran de smartphone à une distance de 33 cm du nez ;
– en cas d’activité sur ordinateur, veiller à avoir le regard plus haut que l’écran de quelques centimètres ;
– ne jamais utiliser un écran dans le noir ni face ou dos à la lumière ;
– en cas d’activité prolongée sur écrans, penser à faire des pauses régulièrement pour bouger les yeux ;
– porter ses lunettes en permanence ;
– prévoir des moments sans écrans dans la journée pour reposer sa vue.

Je rajouterai, pour prendre soin de notre sommeil: pas d’écran 1 à 2h avant le coucher.
Et si vous restez longtemps devant un écran, pour vos activités par exemple, faites sonner un minuteur toutes les heures et bougez, dansez, marchez!

Les points des yeux

Au niveau exercices, je vous conseille tout d’abord de détendre les trapèzes et la nuque avec les exercices donnés dans la partie 1 (cliquez ici).

Prenez ensuite contact avec vos yeux: paupières fermées, massez-les doucement du bout de doigts, en suivant l’os de l’orbite.
Sentez le relâchement qui arrive déjà.
Et profitez-en pour explorer en douceur votre orbite. Repérez un creux qui se trouve sous l’œil, dans le creux du rebord inférieur de l’orbite, à l’aplomb de l’iris: il s’agit de Es1 (Estomac 1).

Quand vous masserez les points spécifiques à suivre, pressez-les légèrement ou faites des rotations douces et peu profondes dans un sens, puis dans l’autre. Faites les 2 côtés du visage en même temps. Ces points servent à soulager les douleurs ou troubles oculaires, et redonnent de l’éclat au regard. Les indications sont en cun (un nouveau mot à apprendre!): 1 cun signifie 1 travers de de pouce, soit la largeur de votre pouce.

Massez les 3 points qui se trouvent au début, au milieu et à la fin des sourcils :
– V2 (Vessie 2, « Faisceau de bambou »)
– Yu Tao (Point Hors Méridien, « Arête de Poisson »)
– et TR23 (Triple Réchauffeur 23, « Creux du bambou de soie).
Ces points se trouvent toujours dans des creux, et sont souvent sensibles.

old-man-1208210_1920-1-Free-Photos
Prendre soin de ses yeux. Masser les points des sourcils.
Image originale: Pixabay

Maintenant, massez les 4 points autour des yeux :
– d’abord V1 (Vessie 1 « Éclat des yeux »): près du bord intérieur de l’orbite ;
– puis VB14 (Vésicule Biliaire 14, « Clarté du Yang »): 1 cun ( environ au-dessus de Yu Yao, au milieu des sourcils ;
– ensuite VB1 (Vésicule Biliaire 1, « Échancrure de l’orbite »): à 1/2 cun (1/2 travers de doigt) du bord externe de l’œil ;
– et enfin Es1 (Estomac 1, « Recueil de larmes »), au milieu de l’orbite inférieure. Vous l’avez exploré lors du massage des orbites.

old-man-1208210_1920-1-Free-Photos
Prendre soin de ses yeux. Masser les points autour des yeux.
Image originale: Pixabay

Mobiliser les muscles oculaires

Pour terminer cette séance, je vous propose deux tout petits exercices.

Assis confortablement, la tête bien droite, le corps relâché, le menton légèrement rentré.

Exercice 1:
Maintenant, bougez vos yeux vers la gauche, vers la droite et répétez ce balayage pendant 10-15 aller-retours. Sans bouger la tête. Tout en respirant.

Gymnastique des yeux

Petite pause, fermez les yeux pendant 1-2 minutes.

Exercice 2:
Maintenant, prenez un crayon et placez-vous dehors, ou dans un lieu dans lequel votre vue est sans blocage sur 2-3 mètres minimum.
Nous allons solliciter notre capacité d’accommodation, c’est-à-dire notre faculté d’adaptation à notre environnement.

Accommodation des yeux

Portez votre regard au loin, embrassez l’horizon, remarquez les détails même s’ils sont flous: le bosquet d’arbres, le toit de la maison d’après, ou, si vous êtes dans votre appartement, le mur éloigné avec cette bulle sous la tapisserie, la couleur du mur, l’ombre de la lampe.
Puis portez les yeux sur le crayon: sa forme, sa couleur, le jeu d’ombre et de lumière.
Alternez vision éloignée, vision proche en prenant le temps, à chaque fois, d’obtenir une vision la plus nette et globale possible.
Avec une respiration naturelle et paisible, et le corps le plus relâché possible.
A faire pendant 10-15 aller-retour.

Si vous sentez que cela force trop, faites une pause. N’insistez pas.

Et si vous n’avez pas d’hypertension oculaire, vous pouvez terminer cette séance par du palming. Ce geste permet de reposer les yeux fatigués.
– frottez vos mains l’une contre l’autre pour les réchauffer ;
– placez ensuite vos mains chaudes en coque sur vos yeux ;
– maintenez vos mains pendant 10-15 secondes en respirant profondément et en relâchant bien vos épaules et vos bras. Observez vos sensations ;
– et, quand vous êtes prêt-e, lentement, doucement, ouvrez vos mains en gardant vos yeux fermés. Et observez vos sensations ;
– puis doucement, à votre rythme, ouvrez les yeux.

Palming des yeux
Le palming pour détendre ses yeux

La colère ou les contraintes

Il y a plus de 2000 ans, les Chinois avaient observé que l’énergie de la colère était plus active au printemps. Colère ou rage, colère rentrée, frustration, amertume etc. Émotion qui apparaît car nous subissons une contrainte, consciemment ou pas, qui nous empêche d’être nous. Entrer en contact avec la colère va demander de l’introspection, du calme, de la patience, et beaucoup de bienveillance car la colère nous montre nos blocages, un déséquilibre dans notre vie et notre besoin d’évoluer. Et c’est inconfortable.

La colère peut être d’autant plus forte en confinement pour les 2 raisons suivantes: on est empêché de faire ce que l’on veut (même si une partie de nous l’accepte très volontiers intellectuellement), et on n’a pas assez hiberné pendant l’hiver pour consolider notre ancrage à la Terre. Conséquence: les émotions s’envolent!

La colère, comme toute émotion, est une information. Elle nous indique que quelque chose ou quelqu’un s’oppose à notre mouvement naturel. Elle est là pour nous donner l’énergie de changer, de rééquilibrer. Mais est-ce toujours le cas? Nos colères sont-elles toujours justes? Nos colères sont-elles toujours productrices de belles choses?

L’intention ici est d’entrer en contact avec notre colère, bien comprendre son message et agir de la façon la plus juste ensuite. Je vous propose ici deux outils utilisés par les philosophes de la Rome Antique et par les industriels de Toyota: QQOQCP et les 5 « Pourquoi? ».

Est-ce ma colère?

Mais, avant de commencer: savons-nous faire la différence entre notre colère et celle des autres? Etes-vous de ceux ou de celles qui, en entendant les propos vitupérants d’une personne inconnue, sentent monter une tension intérieure? Comme si l’on avait attrapé cette énergie de colère! Certains de nous sont plus sensibles aux émotions, c’est comme ça. Néanmoins, la colère de l’autre n’est pas systématiquement la nôtre.

Pour se libérer de cette colère?
Une des solutions consiste à faire l’exercice d’ancrage, et de renvoyer à la Terre, à l’expir, cette émotion qui ne nous appartient pas.
Une autre proposition: envoyer un message directement au mental, gentiment et fermement: « je me libère de ce qui me pèse et ne m’appartient pas ». Puis observer ce qui se passe: généralement, on se sent un peu plus léger! A refaire plusieurs fois dans la journée, surtout quand on est en contact direct ou indirect avec d’autres personnes (type de contact indirect: radio, télévision, réseaux sociaux…).

Le QQOQCPC appliqué à la colère

Oh, quelle belle bête! Mais que signifie ce code si complexe à prononcer? Cet outil d’exploration est le QQOQCPC, acronyme de Qui? Quoi? Où? Quand? Comment? Pourquoi? Combien?

C’est un outil à pratiquer pour une situation particulière (vous venez de discuter avec une personne, et ses propos vous font sortir de vos gonds), ou pour une observation plus générale de vos penchants naturels à la colère. Dans tous les cas, mettez-vous au calme pour mener cette exploration, et soyez extrêmement bienveillant envers vous-même. Rappelez-vous, dans vos actions, dans vos pensées, vous faites le meilleur choix possible en fonction de votre situation. C’est juste que vous n’avez pas encore découvert que d’autres choix sont possibles. Vous êtes en apprentissage de vous-même.

Le QQOQCPC nous propose de décortiquer nos émotions avec un questionnement dirigé:
Qui me met en colère ? Une personne ? Un profil de personne ? …
Quoi ? Quel est mon rapport à la colère ? Qu’est-ce que je ressens après m’être mis-e en colère? Fierté ? Culpabilité ? Justesse ? …
Où et quand ? Dans quelles circonstances: quand je suis toute seul-e, ou en groupe ? Quand je suis fatigué-e ? Et combien de temps dure ma colère ?
Comment s’exprime ma colère ? Crier, râler intérieurement, ravaler sans fin son émotion ? Est-ce que je sais / est-ce que je sens quand je suis en colère ?
Pourquoi? Qu’est-ce qui me met en colère ? L’injustice ? Le mensonge ? …
Combien? Quelles sont les conséquences de mes colères, de mes non-colères? Qu’est-ce que cela me coûte, en terme de bien-être personnel, de relations, de positionnement …

C’est une exploration qui peut être très inconfortable, et qui peut faire ressurgir des émotions insoupçonnées. Mais « qui ne s’exprime pas s’imprime »: toute émotion non reconnue et acceptée s’imprime dans le corps et créée des déséquilibres. Mais c’est plus facile à lire qu’à vivre. Donc, si vous sentez que l’inconfort est trop puissant, acceptez-le: faites une pause, allez dehors, respirez et revenez quand vous pouvez. Et faites-vous aider si c’est trop compliqué.

Les 5 « Pourquoi? » pour infiltrer notre colère

Le deuxième outil d’exploration est la méthode des 5 « Pourquoi? ». Pour une situation donnée (exemple: je suis en colère parce que j’ai attendu 15 mn ma copine au café), et en se demandant à chaque fois « Pourquoi? », il permet d’aller un peu plus en profondeur pour comprendre ce qui met vraiment en colère. L’intention est de mieux comprendre nos blocages, de trouver des idées pour en sortir et d’utiliser notre pouvoir de changer les choses pour nous. Bien sûr, dans quelques cas, notre colère est juste et saine. Mais dans beaucoup d’autres cas, elle révèle un blocage, un déséquilibre dans notre vie. Et c’est en cela que la méthode des 5 « Pourquoi? » est intéressante. On peut utiliser seulement 3 « Pourquoi? » pour trouver une piste, mais parfois, il en faut plus: 7, voire plus!

Voici un petit exemple d’utilisation des 5 « Pourquoi? »

Les 5 Pourquoi et la Colère: le début du questionnement

Et pour aller plus loin, j’ai imaginé 3 possibilités.

Possibilité 1:

Les 5 Pourquoi et la Colère: possibilité 1

Possibilité 2:

Les 5 Pourquoi et la Colère: possibilité 2

Proposition 3:

Les 5 Pourquoi et la Colère: possibilité 3

Ceci est un exemple, que j’ai construit selon mon expérience du monde. Vous trouverez sûrement d’autres exemples: il n’y a pas de bonne ou de mauvaise proposition.

Attention! Il peut être tentant de conclure que c’est de la faute de l’autre dans ce type de recherche. Parfois, c’est vrai, et parfois non. Toujours se rappeler que l’autre n’agit pas contre nous, mais qu’il agit selon ses propres schémas. D’ailleurs, en inversant les rôles: quand on a fait quelque chose de moyennement bien, on l’a fait pour embêter l’autre, ou parce que c’était notre meilleure option possible à l’instant donné?

Attention bis! Il est parfois facile de tourner en rond et de ne pas trouver de piste satisfaisante. C’est un risque, et si cela arrive, laissez cela de côté, et reprenez -le après plusieurs jours, pour avoir les idées différentes.

Pour résumer?

Comprendre notre colère, c’est nous redonner le pouvoir de changer les choses, pour notre mieux-être, en respectant l’autre.
Cela nécessite du temps, de l’acceptation et beaucoup de bienveillance envers soi-même et envers les autres, car cela nous demande d’ajuster notre programme intérieur. Pas toujours simple!

Donc, je me répète: si vous sentez que l’inconfort est trop puissant, acceptez-le: faites une pause, allez dehors, respirez et revenez quand vous pouvez, 1h après, 1 jour après, ou plus. Et faites-vous aider si c’est trop compliqué.

Pour avoir une vision plus occidentale de la colère, et avoir de bons conseils, je vous propose également d’écouter France Inter, émission « Grand bien vous fasse » d’Ali Rebeihi du 15 avril 2020:  » Comment canaliser votre colère et votre agressivité liées au confinement ? ». Cliquez ici! Ce programme émission propose également d’autres émissions en lien avec ce thème.

Et pour conclure sur le cycle du printemps

Le printemps, c’est aussi se nourrir différemment: de nouvelles saveurs, le goût oublié des primeurs. Mais je vais plutôt vous proposer de vous nourrir des chants du monde, joliment racontés par Jean-Claude Ameisen sur France Inter. Un vrai régal.

« Sur les Epaules de Darwin » de Jean-Claude Ameisen, France Inter, émission du 25 avril 2020: « Les chants du monde ». Cliquez ici.

Please follow and like us:
error

L’énergie du printemps et le confinement – partie 1

La nature et le printemps

Photo de Manfred Richter / Pixabay 4965103_640
le bourgeon: une énergie jaillissante,    créatrice, symbole du printemps

Le bourgeon, l’un des symboles du printemps. Une énergie jaillissante, créatrice de nouvelle tige et feuilles, accompagnant l’arbre vers un nouveau cycle de vie. Symbole de naissance. Tout l’enracinement, l’intériorisation réalisés pendant l’hiver soutient cette énergie explosive qui se dresse vers le soleil et n’admet aucune contrainte. C’est l’énergie de la nature.

Et nous, êtres humains ?

Et bien, notre énergie est aussi explosive, jaillissante, créatrice: on a envie d’aller dehors, d’être actif-ve, de faire ce fameux ménage de printemps, d’ouvrir notre champ des possibles. L’Homme fait partie de la Nature, il bénéficie donc des mêmes mouvements énergétiques.
Pourtant, que vivons-nous actuellement (en Avril 2020)? Le confinement, le respect de consignes, des contraintes… Tout ce qui est contraire à notre mouvement énergétique!

Les mouvements énergétiques

Ah, les contraintes! Qu’est-ce que cela occasionne chez vous? Syndrome de la cocotte-minute, colère rentrée ou jaillissante… ? Les Chinois, avant notre ère, avaient déjà constaté que l’énergie de la colère était plus active au printemps. En d’autres mots, nous sommes plus facilement ou rapidement en contact avec cette émotion au printemps (mais elle peut exister en toutes saisons). Sachez que, dans le langage chinois, l’émotion de la colère a plusieurs visages: la rage, la colère rentrée, la frustration, l’amertume…

Les Chinois ont également observé que des organes, des tissus, des énergies climatiques et encore d’autres éléments étaient plus actifs au printemps, et qu’ils s’influençaient mutuellement. Par exemple, le Foie et la Vésicule Biliaire sont plus actifs au printemps. D’ailleurs, ne dit-on pas d’une personne colérique qui s’emporte facilement qu’elle a un tempérament bilieux? Concernant les tissus du corps, la santé de nos tendons et de muscles, qui autorisent nos mouvements, est reliée à l’équilibre du Foie selon la Médecine Traditionnelle Chinoise. Et, au niveau de nos organes de sens, c’est l’œil qui est le plus sensible à l’énergie du printemps avec des picotements, larmoiements, sensibilité à la lumière etc. L’œil est d’ailleurs nommé « l’orifice du foie ».

Dans la théorie des 5 éléments ou des 5 mouvements (« Wu Xing ») que certains connaissent peut-être, toutes ces composantes (la naissance, le printemps, la colère, le Foie, les tendons, la vue…) font partie de l’élément Bois. Cette théorie est tellement délicieuse et pertinente que je ne saurais la résumer en 3 lignes. Ce sera pour plus tard.

Alors, que faire? Tout simplement prendre soin de nous et harmoniser le mieux possible notre énergie avec celle du printemps. Voici quelques conseils.

La marche et les étirements

Nous pouvons profiter de notre jardin ou de l’heure de sortie autorisée pour faire de la marche consciente, c’est-à-dire en portant notre attention seulement sur la marche et l’environnement: percevoir le mouvement de la respiration dans notre corps, sentir le contact des pieds avec le sol, observer les arbres et les oiseaux. Juste de l’observation, et le plaisir d’être là.

Et si l’esprit part, happé par des inquiétudes ou des ressassements, pas de jugement! Juste choisir de remettre doucement et fermement notre attention sur notre corps et la nature.

L’étirement des méridiens Foie et Vésicule Biliaire

Les étirements permettent de solliciter nos muscles et tendons, de laisser partir les toxines accumulées pendant l’hiver, et de faciliter la circulation de l’énergie pendant la saison du printemps.
L’étirement que je vous propose ici provient de mes cours de yoga. Il permet d’étirer en douceur les méridiens du Foie et de la Vésicule Biliaire.

La posture de départ est la suivante:
Debout, les jambes écartées de la largeur du bassin, les genoux souples, la colonne vertébrale légèrement étirée vers le Ciel, les bras le long du corps. vous sentez bien le poids du corps dans vos pieds.
Fermez les yeux et respirez tranquillement pendant 4-5 respirations.

Étirements de l'hémicorps côté droit pour étirer les méridiens Foie et Vésicule Biliaire et équilibrer notre énergie avec celle du printemps

Déplacez le poids de votre corps sur votre pied droit.
Inspirez et levez votre bras droit vers le ciel.
Ensuite bloquez votre respiration (= poumons pleins) et étirez votre côté droit vers le ciel, le côté gauche reste détendu. Puis vous expirez en relâchant tout et en revenant au centre.

Etirez-vous encore 2 fois, puis faites une pause pour observer les sensations dans votre corps.

Maintenant à gauche: Déplacez le poids de votre corps sur votre pied gauche. Inspirez et levez votre bras gauche vers le ciel. Puis bloquez votre respiration et étirez votre côté gauche vers le ciel, le côté droit reste détendu. Enfin expirez en relâchant tout et en revenant au centre.
A faire 2 fois, suivi d’une pause pour observer les sensations dans votre corps.

Étirements des 2 hémicorps pour étirer les méridiens Foie et Vésicule Biliaire et équilibrer notre énergie avec celle du printemps

Et enfin les 2 côtés réunis: vous inspirez et levez vos 2 bras vers le Ciel. Bloquez la respiration et étirez vos 2 bras et votre corps vers le Ciel. Puis vous expirez en relâchant tout et en revenant au centre. A faire encore 2 fois.

Puis observez vos sensations dans votre corps. Prenez votre temps.

La libération des Points du Vent

Les Chinois ont associé une énergie climatique à chacune des saisons, et celle du printemps est celle du Vent. Le Vent: mobile, actif, s’allie avec le chaud ou le froid, vient du Nord, du Sud. Cela rappelle l’impétuosité du printemps, non? Les Chinois ont aussi noté que le Vent pénètre particulièrement par les « points du vent » situés au niveau de la nuque. C’est pourquoi il est conseillé de couvrir le haut du dos et la nuque les jours de grand vent, ou lorsque l’on se sent fatigué. De plus, ces points sont très souvent sensibles, voire douloureux, car ils emmagasinent les tensions en cas de stress, d’insomnie, de migraine ou de mauvaise posture.

Détendre les trapèzes et la nuque

Tout d’abord, je vous propose de vous intéresser à vos trapèzes pour détendre les tissus et favoriser la circulation de l’énergie (le Qi) et les liquides organiques.

Pétrissage / martelage des trapèzes

Tout d’abord, fermez un de vos poignets et, dans un geste souple, percutez les trapèzes du côté opposé, en respirant! Et changez de côté.
Si besoin, vous pouvez soutenir le bras qui tape avec l’autre bras.

Ensuite pétrissez à pleine main les trapèzes en penchant légèrement la tête sur le côté pour étirer la zone. Et changez de côté.

malaxage nuque

Malaxez maintenant votre nuque à pleine main pour délier les tensions. C’est un geste déjà adopté par certains quand ils sont fatigués.

Parfois, le malaxage de la nuque est inconfortable car vos épaules sont douloureuses. Je vous propose donc de détendre cette zone différemment. Debout ou assis, mais la colonne vertébrale légèrement étirée vers le Ciel.
Penchez doucement la tête vers le bas et la gauche, pour étirer la partie droite de l’occiput.
Restez dans cette position pendant 3 respirations.
Puis penchez la tête vers le bas et en avant, comme si vous vouliez rentrer votre menton dans votre cou, de façon à étirer l’arrière de la nuque.
Restez dans cette position pendant 3 respirations.
Puis penchez la tête vers le bas et la droite, et restez dans cette position pendant 3 respirations.

Étirements nuque

Ouvrir les Points du Vent avec vos doigts

Les Points du Vent sont des points situés le long de l’occiput. L’intention ici est de les solliciter en douceur pour améliorer la circulation de l’énergie et des liquides, et soulager les tensions.

Stimuler les points du vent pour libérer la nuque et faire circuler note énergie
Les points du vent

Tout d’abord, portez légèrement la tête vers l’arrière pour détendre les muscles de la nuque. Avec vos pouces, suivez la ligne de l’occiput en partant des oreilles vers les cervicales, vos autres doigts se posant naturellement sur votre crâne. Repérez les zones plus tendues, plus sensibles ou plus souples. Puis, pour chaque point indiqué, déliez les tensions par des pressions ou des rotations pendant 1-2 minutes.

VG 16, ou Le « Palais du Vent », ou Vaisseau Conception 16

Tout d’abord, placez votre pouce dans le creux au milieu de l’occiput. Ce point est VG16. Sa stimulation permet de soulager toute la zone du nez (nez, gorge, yeux, mental).

V10, ou la « Colonne du Ciel », ou Vessie 10

Maintenant décalez votre pouce vers une oreille tout en suivant l’occiput. Vous passez par-dessus le muscle du trapèze. Juste après la « bosse »du trapèze, vous sentez un creux dans l’occiput. Un peu en-dessous se trouve Vessie 10, aussi nommé V10 ou « Colonne du Ciel ». Point souvent sensible! Ce point soulage les vertiges, les maux de tête, les troubles de l’acuité visuelle et la raideur de la nuque. Et comme tout est symétrique, placez votre 2e pouce de l’autre côté, et stimulez les 2 points en même temps.

VB20, ou la « Fenêtre du Ciel », ou Vésicule Biliaire 20

Stimulez ensuite le point Vésicule Biliaire 20, ou VB20, « point-fenêtre du ciel ». J’ai déjà mentionné ce point dans l’article sur l’auto-massage chinois pour stimuler notre immunité (cliquez ici). La détente de ce point permet d’expulser l’énergie pathogène et de diminuer certains maux de tête et fièvres.

Le point d’acupuncture peut être pris en position assise en redressant le coude et en levant la main. Lorsque les coudes sont à la même hauteur que les épaules, pliez vos coudes vers votre tête avec les doigts ouverts naturellement, la paume des deux mains couvre les oreilles, les doigts tiennent la tête pour poussez les pouces vers le haut, la dépression sous chacun des pouces est VB20.

VB12, ou « mastoïde » ou Vésicule Biliaire 12

Comme son nom l’indique, ce point est situé dans la dépression juste postérieure et inférieure au processus mastoïde, c’est-à-dire la base de l’os temporal situé derrière l’oreille.

Ouvrir les Points du Vent, avec des balles de tennis!

Voici une autre technique pour détendre cette zone en douceur. Prenez 2 balles de tennis que vous mettez dans une chaussette. Ensuite allongez-vous et placez les 2 balles sous la tête. Puis respirez calmement pendant 10 minutes. A faire le soir avant de s’endormir ou à tout moment de la journée!
Le poids de la tête sur les 2 balles va ouvrir naturellement la zone et détendre les tensions. Testé et approuvé par les personnes que je reçois en cabinet!

To be continued…

A suivre très prochainement la deuxième partie du cycle « harmoniser notre énergie avec celle de la nature au printemps, en ces temps de confinement ». Je me dépêche, car le printemps chinois a commencé le 4 février 2020  et se termine le 16 avril 2020, notre début de printemps français correspondant au milieu de leur saison.
A bientôt!

Références

Ma formation, mes cours du yoga, mes lectures variées dont plus particulièrement:
Les cinq saisons de l’énergie, Isabelle Laading, ISBN 978-2-907653-50-4
Perfectionnement au kenko shiatsu traditionnelle, Hervé Eugène, ISBN 978-2-7027-1285-6
Votre santé au quotidien par le do-in et la réflexologie plantaire, Maud -Ernoult, ISBN 978-2-84058-406-3
Mon corps mode d’emploi, Geoffrey Janier-Bubry, ISBN 9-782746-511224

Please follow and like us:
error

Étirements et autres gestes pour améliorer la respiration et favoriser l’élimination des toxines

Aujourd’hui, je vais mettre l’accent sur les méridiens Poumon et Gros Intestin, qui se retrouvent souvent bloqués par le stress et la vie sédentaire (d’autant plus en période de confinement). Je vous propose une série d’exercices et d’étirements pour ouvrir la cage thoracique et tonifier le système respiratoire pour une meilleure respiration. Ces exercices vont aussi agir sur la capacité de notre corps à éliminer les déchets et toxines.

Image d'Alfonso Cerezo
Image d’Alfonso Cerezo

Pompage des épaules

Cet exercice permet d’ouvrir le thorax. Cela dénoue aussi les tensions dans le haut du corps, les tensions mentales ou les tensions émotionnelles. A pratiquer plutôt en première partie de journée ou si vous êtes resté-e longtemps devant un écran.

La posture de départ est la suivante:
Debout, les jambes écartées de la largeur du bassin, les genoux souples, la colonne vertébrale légèrement étirée vers le Ciel, les bras le long du corps. vous sentez bien le poids du corps dans vos pieds.
Fermez les yeux et respirez tranquillement pendant 4-5 respirations.

Puis, au prochain inspir:
Inspirez par le nez et fermez les poings en imaginant rassembler dans vos mains vos tensions.
Bloquez votre respiration.
Les poumons pleins, montez et descendez les épaules plusieurs fois.
Puis soufflez fortement par la bouche en ouvrant les poings comme si vous lâchiez vos tensions que vous aviez prises dans vos poings.

Observez vos ressentis, dans votre nuque, le haut de votre dos, votre thorax peut-être vos bras, vos mains. Refaites cette séquence 2 fois. Vous pouvez imaginer d’autres tensions ou reprendre les mêmes.

En photo?

En vidéo? Je mets ici un lien vers une vidéo de Catherine Alliotta: https://www.youtube.com/watch?v=Zrrmgsq8__Q

Étirements des méridiens Poumon et Gros Intestin

Je vous propose des étirements doux et progressifs de ces méridiens qui ont un lien direct avec la respiration et l’élimination des toxines.
Attention: de la douceur, pas de gestes brusques!
Et respectez vos limites, faites l’exercice une seule fois ou ne le faites pas si c’est trop douloureux.

Pour chaque étirement, vous partez de la même position.
Debout, le corps souple, vous sentez bien le poids du corps dans vos pieds.
Réunissez vos mains derrière le dos, les paumes vers l’arrière. Joignez vos pouces ou vos doigts.

Première série d’étirements: respiration naturelle puis, au prochain expir, abaissez/relâchez vos épaules et dirigez vos paumes vers le bas. Puis respirez tranquillement et profondément pendant 3 respirations en maintenant les paumes vers le bas.
Cette 1ère série est à faire 3 fois.

Étirement des méridiens Poumon Gros Intestin avec paumes vers le bas pour améliorer la respiration et favoriser l'élimination des toxines
Étirement des méridiens Poumon Gros Intestin avec paumes vers l'arrière pour améliorer la respiration et favoriser l'élimination des toxines

Deuxième série d’étirements: respiration naturelle puis,
au prochain expir, abaissez/relâchez vos épaules et dirigez vos paumes vers l’arrière.
Puis respirez tranquillement et profondément pendant 3 respirations en maintenant les paumes vers l’arrière.
Cette 2e série est à faire 3 fois.

Étirement des méridiens Poumon Gros Intestin avec bascule du corps selon le Makko-Ho pour améliorer la respiration et favoriser l'élimination des toxines

Troisième série d’étirements (tiré du Makko-Ho):
respiration naturelle puis, au prochain expir,
penchez-vous en avant, et laissez aller les bras dans le mouvement.
Puis respirez tranquillement et profondément pendant 3 respirations dans cette position.
Cette 3e série est à faire 3 fois.

A la fin des étirements, remettez-vous debout et observez vos ressentis dans vos bras, dans votre corps, dans votre respiration. Est-ce que quelque chose a évolué?

Pression de Vaisseau Conception 17 (VC17) pour continuer le rééquilibrage

Le point VC17 permet de rééquilibrer la circulation de l’énergie dans la poitrine. Il a aussi un effet calmant sur le mental.

Ouverture du thorax pour améliorer la circulation de l'énergie dans la poitrine et fluidifier la respiration

VC17 est situé sur le sternum, au niveau des mamelons. Promenez vos doigts le long de cette zone: vous sentez un petit creux, qui est peut-être sensible? C’est ici!

Pour entrer en contact avec ce point, installez-vous confortablement. Inspirez et expirez tranquillement 4-5 respirations.

Puis, tout en respirant tranquillement, amenez votre attention sur VC17 et, pendant 1-2 minutes, vous pouvez choisir l’un des gestes suivants:
presser légèrement ce point et maintenez le contact
– tapoter-le doucement du bout des doigts
– placer votre pouce ou le bout de vos doigts sur le point, pressez légèrement et faites des rotations légères dans le sens qui vous convient
– ou tout autre geste qui vient spontanément

A la fin, fermez les yeux et observez ce qui se passe dans votre corps: une respiration plus ample, un soupir, la poitrine moins bloquée, ou autre chose?

Et remerciez-vous pour ce moment que vous avez passé avec vous-même.

Si vous avez envie de continuer les auto-massages, cliquez ici pour accéder aux points à masser pour stimuler ses forces d’auto-guérison.

Et prenez du plaisir à ce que vous faites!

A force de faire, vous avez peut-être beaucoup d’exercices à faire matin et soir, et ça commence à peser! Donc, sélectionnez, faites votre marché, assemblez, désassemblez et prenez du plaisir.
Acceptez que, parfois, on n’a pas envie « même s’il faudrait que ». Et si vous ne faites qu’un seul exercice, allez vers celui qui vous parle le plus.
Et quand vous aurez plus d’énergie ou plus d’envie, allez vers l’exercice qui vous parle le moins, car c’est souvent lui qui est le plus adapté à votre état du moment…

Les notes de fin de page

* L’énergétique chinoise considère que l’énergie vitale (le Qi) parcourt tout le corps humain dans des canaux spécifiques appelés méridiens. Le Makko-Ho est une série de 6 étirements spécifiques qui sollicitent les méridiens principaux. Le Makko-Ho a été créé par Masunaga, considéré comme un maître de shiatsu au XXè siécle.

Et avez-vous remarqué que j’écris parfois Poumon avec un P majuscule? L’énergétique chinoise fait le distinguo entre le méridien Poumon (avec un P majuscule) et l’organe poumon (avec un p minuscule). Le méridien Poumon est une ligne énergétique reliée à l’organe poumon. Ils interagissent ensemble mais il faut se méfier de raccourci trompeur: un méridien faible ne signifie pas systématiquement que l’organe est faible.

Please follow and like us:
error

L’ancrage ou la connexion à la Terre, pour se sentir en sécurité

L’ancrage et la sécurité?

Connaissez-vous l’ancrage? L’ancrage, ou l’enracinement, est notre capacité à nous sentir bien posé-e-s dans nos pieds, bien connecté-e-s à la Terre. Nous sommes parfois des cerveaux sur pattes et toute notre énergie se focalise à la tête. L’intention de l’ancrage est de mieux répartir l’énergie dans l’ensemble du corps, et de nous connecter à la Terre. Nous redevenons ainsi pleinement Humain, Union du Ciel et de la Terre, comme le décrit la Pensée Chinoise. L’ancrage, par cette connexion à la Terre, amène un sentiment de sécurité, d’apaisement tout simplement: nous sommes bien où nous sommes, ici et maintenant.

Ancrage, notre connexion à la Terre pour nous sentir en sécurité
Photo de PIRO4D

Un peu de massage!

Les pieds sont parfois les oubliés du corps. Il est vrai qu’ils sont à plus d’1,30m de notre cerveau, notre grand ordinateur, et que c’est parfois difficile de les atteindre si notre corps est douloureux ou plutôt rigide.

Pourtant, ils nous permettent de nous déplacer et sont en première ligne lors du contact (choc?) avec le sol. En outre, ils sont parfois engoncés dans des chaussures en plastique et nous supportent (kilogrammement parlant)!

Un geste pour prendre soin de ses pieds est de les masser pour enlever les tensions de la journée et amener de la souplesse. Explorez vos pieds: les os, les tendons… Jouez avec les orteils. Allez où vos mains vous mènent! Si vous n’avez pas l’habitude de masser vos pieds, la première fois est quelquefois surprenante, voire désagréable. Je vous encourage néanmoins à continuer: généralement, cela va beaucoup mieux après plusieurs massages.

Si le massage manuel est difficile, prenez une balle de tennis et faites la rouler en douceur sous votre voute plantaire.

Solliciter Rein 1, « source jaillissante »

Une fois la voute plantaire assouplie, portez maintenant votre attention sur Rein 1. C’est le premier point du Méridien des Reins, et il est le seul point d’acupuncture situé sur (sous?) la voute plantaire.

Rein 1, point d'ancrage à la Terre pour se sentir en sécurité

Ce point est situé dans un creux, sous la partie charnue du pied. En d’autres termes, il est dans le creux à la jonction du tiers antérieur et du tiers moyen, entre le 2e et 3e métatarse.

Ce point permet, entre autres, de tonifier le Yin, de faire descendre l’énergie Yang de la tête aux pieds. Cela calme l’Esprit (le Shen en chinois) et rééquilibre le Yin et le Yang.

Massez-le manuellement de façon circulaire, ou utilisez la balle de tennis pour solliciter la zone. Et forcément le Rein 1 des 2 pieds!

Ma proposition d’ancrage

Préambule

Une des propositions d’ancrage ou d’enracinement consiste à visualiser des racines qui partent des pieds et qui s’enfoncent dans le centre de la Terre.

Je vous propose une autre visualisation. Brièvement: visualiser une boule d’énergie ou de couleur dans le ventre, et la faire descendre le long de la jambe pour vous connecter à la Terre.

Je vous conseille de faire l’exercice de centrage (cliquez ici) avant celui d’ancrage pour bien sentir cette boule d’énergie, et bien contacter votre intériorité. Mais si ce n’est pas possible, vous pouvez directement aller à la visualisation d’ancrage.

L’exercice d’ancrage

Tout d’abord, mettez-vous debout, les pieds bien posés au sol, légèrement écartés et sentez bien le poids du corps dans vos pieds. Si la position debout est douloureuse, mettez-vous assis avec les pieds bien posés au sol.

Posez ensuite vos mains sous votre nombril. Puis faites quelques respirations ventrales.

Imaginez, visualisez, ressentez une boule sous votre nombril. Cela peut être une boule de couleur (rouge, noire…), une boule d’énergie, une sensation de lourdeur ou de chaleur. Accueillez la première image ou sensation qui vous vient.

Ancrage: Connexion d'une jambe à la Terre pour se sentir en sécurité

Imaginez que cette boule traverse lentement votre jambe droite et s’enfonce dans la Terre. Elle passe tranquillement par le bassin, la cuisse, le mollet, le genou, le pied et s’enfonce dans la Terre. Et, ce faisant, votre jambe s’enfonce avec elle. Sur l’image ci-contre, je suis en miroir par rapport à vous.

Ancrage: Connexion des 2 jambes à la Terre pour se sentir en sécurité

De même, visualisez ou ressentez une nouvelle boule sous votre nombril. Elle traverse lentement votre jambe gauche et va s’enfoncer dans la Terre. Elle passe tranquillement par le bassin, la cuisse, le mollet, le genou, le pied, passe par Rein 1 et s’enfonce dans la Terre. Jusqu’au centre de la Terre. Et, ce faisant, votre jambe s’enfonce avec elle.

Répétez encore à droite: la boule s’enfonce dans votre jambe droite, dans la Terre, et votre jambe droite s’enfonce de même.

Pareil à gauche.

Maintenant, observez vos jambes. Comment sont-elles? Sont-elles plus lourdes? Avez-vous l’impression qu’elles s’enfoncent dans le sol?

Si, par exemple, la jambe gauche est plus lourde que la jambe droite, refaites coulisser une boule le long de la jambe droite pour rééquilibrer.

Posez-vous dans vos pieds, dans votre ressenti. Respirez tranquillement. Sentez l’énergie qui circule entre vous et la Terre. A l’expir, donnez vos énergies un peu fatiguées à la Terre, et à l’inspir, recevez la belle énergie Yin de la Terre. Une énergie nourrissante, apaisante. C’est un peu comme si la Terre recyclait, compostait nos énergies pour en faire du beau terreau. Terreau qui est pour nous.

Ancrage: Connexion à la Terre pour se sentir en sécurité et bien où nous sommes
Notre connexion à la Terre

Ressentez votre ancrage, et ressentez la sécurité, la paix ou la douceur qui se dégage.

Restez ainsi dans l’ancrage le temps qu’il vous faut.

Comment vous sentez-vous maintenant? Etes-vous bien posé-e en vous? Plus calme?

Puis remerciez-vous pour ce moment que vous venez de vous offrir.

Et si vous préférez être guidée par ma voix, je vous propose de cliquer sur ce lien youtube, qui vous mène à ma chaîne https://youtu.be/aYRvh9e8IUw.

Et après?

Même si rien ne se passe, je vous demande de me croire sur parole: quelque chose se passe, même si on n’en a pas conscience. Gardez ainsi votre attention sur vos pieds au sol pendant plusieurs respirations.

Parfois, la sensation d’ancrage est si nouvelle que les jambes deviennent très lourdes ou comme des poteaux. C’est une sensation qui peut être déstabilisante mais qui est tout à fait normal: cela signifie que l’ancrage s’installe mais que votre corps doit encore faire connaissance avec cette sensation. Donc, doucement, très doucement, bougez vos jambes ou massez-les. Cette sensation diminuera au fur et à mesure des exercices d’ancrage.

Je vous conseille de faire cet exercice tous les jours, matin et soir si possible. En plus, une de mes patientes a même remarqué qu’en le faisant allongé lors de ses réveils nocturnes, elle se rendormait plus facilement!

Aussi amusez-vous avec cet exercice! Par exemple, faites-le dans le jardin ou devant la fenêtre. Faites de l’ancrage « express » en attendant que l’eau bouille dans la casserole, que l’ordi se connecte à Internet, ou dans la douche, et soyez attentif à votre ressenti: paix, sécurité, douceur, ou autre chose?

Pour conclure, ou plutôt pour continuer la réflexion, Luis Ansa écrit dans son livre « la Voie du Sentir » (ISBN 2354901399 ) que notre attention devrait être en permanence portée à la fois sur notre activité du moment et sur une partie de notre corps. L’ancrage pour assurer la sécurité de notre Être: il s’agit d’une mise à la terre en fait!

Please follow and like us:
error

L’auto-massage chinois pour stimuler notre immunité

Des médecins chinois ont donné des recommandations pour renforcer le système immunitaire (Global sharing of TCM solution to curbing COVID-19 epidemic (English and Chinese)). Beaucoup de recommandations sont alignées avec les recommandations occidentales: hygiène, prendre soin de soi, un peu de pratique physique. D’autres concernent l’alimentation, l’auto-massage ou la moxibustion. La moxibustion et l’alimentation sont des techniques spécifiques de la Médecine Traditionnelle Chinoise qui requièrent des connaissances ou techniques plus affinées. Je vais présenter ici les points à s’auto-masser pour stimuler notre immunité, technique plus simple à mettre en œuvre, en me basant sur l’article et la traduction faite par Annik Gelinas. Je suis extrêmement vigilante sur la qualité des informations transmises sur internet, mais cet article est arrivé via Ivan Bel, shiatsuki reconnu, et les points correspondent à mon niveau de connaissance pour renforcer l’immunité.

J’enfonce des portes ouvertes: l’auto-massage est juste une autre façon de prendre soin de soi. Il faut forcément continuer de suivre les mesures gouvernementales et contacter le personnel médical si besoin comme recommandé dans ces mesures.

L’automassage va consister à solliciter manuellement certains points d’acupuncture, avec la main entière ou la pulpe des doigts. Attention : pas d’automassage si la peau est endommagée !

L’auto-massage chinois pour stimuler notre immunité

Nous allons d’abord identifier ces points sur notre corps. Ensuite, nous les stimulerons.

IDENTIFICATION

Ne soyez pas surpris-e!

Ces points sont souvent sensibles à la pression, et c’est normal. Le bon côté des choses est que cette sensibilité permet de les trouver rapidement. D’un autre côté, vous allez sans doute découvrir que vous avez une myriade de points sensibles dans votre corps, et que parfois ils peuvent être assez proches.

Donc :

  • Explorez votre corps !
  • C’est courant et normal d’avoir des points sensibles
  • Il peut exister des points très sensibles les uns à côté des autres (les participants à mon cours d’auto-massage, ou do-in en japonais, comprennent de quoi je veux parler !), donc observez quand même si vos doigts sont au bon endroit.
  • Si vous avez des difficultés à localiser précisément les points, dites-vous que la stimulation de la zone est déjà bénéfique.
  • Voyez si vous faites la différence entre « sensibilité » et « douleur ». Une zone sensible est douloureuse mais on sent que la pression est bénéfique. Si c’est douleur pure, on arrête !
  • ET FAITES-VOUS CONFIANCE!
Petite remarque sur le nom des points

Les points sont donnés avec le nom chinois, le n° du point sur le méridien version allongée en français, version courte en français, version courte en anglais (pour faire le lien avec l’article), et la dénomination imagée, très poétique mais toujours extrêmement pertinente.

J’utiliserai de préférence la version courte en français.

Quels sont les points recommandés ?

VG14, ou Da Zhui, Vaisseau Gouverneur 14, DU14, « Grande Vertèbre ».

Le VG14 permet de stimuler le système immunitaire.

VG14 est situé sous la 7e cervicale. Cela correspond grosso-modo à la base de la nuque.

L’auto-massage chinois pour stimuler notre immunité: VG14

Penchez doucement la tête en avant, mettez la pulpe de vos doigts sur vos cervicales, sous l’occiput, puis faites descendre vos doigts le long de vos cervicales. Cela va être relativement plat jusqu’à ce que vos doigts rencontrent une petite butte. Cette première vertèbre saillante correspond à la 7e cervicale.

VB20, ou Feng Chi, Vésicule Biliaire 20, GB20, « point-fenêtre du ciel ».

La stimulation de VB20 permet d’expulser l’énergie pathogène et de diminuer certains maux de tête et fièvres.

L’auto-massage chinois pour stimuler notre immunité: VB20

Ce point est situé sous l’occiput, dans la dépression entre l’extrémité supérieure du muscle trapèze et le muscle sterno-cléido-mastoïde. 

Le point d’acupuncture peut être pris en position assise en redressant le coude et en levant la main. Lorsque les coudes sont à la même hauteur que les épaules, pliez vos coudes vers votre tête avec les doigts ouverts naturellement, la paume des deux mains couvre les oreilles, les doigts tiennent la tête pour poussez les pouces vers le haut, la dépression sous chacun des pouces est VB20.

P1, ou Zhong Fu, Poumon 1, P1, LU1, « palais central »

Il permet de rétablir une meilleure circulation de l’énergie du poumon et ainsi de soulager les maladies respiratoires telles que la toux, l’asthme et les douleurs thoraciques.

Ma technique pour le trouver :

  • Localisez votre clavicule.
  • En partant du milieu du corps vers l’extérieur, faites coulisser vos doigts sous la clavicule.
  • Allez en profondeur.
  • A un moment, ça bute : cela correspond à l’extrémité latérale de l’os de la clavicule (ou extrémité acromiale).
Auto-massage chinois
Stimuler l'immunité avec le massage des  points Poumon 1

Mais on n’a pas encore fini : descendez votre doigt verticalement vers le bas sur environ 1-2 cm. Et là, vous êtes sur P1. Et là aussi, magie de la symétrie, P1 est à gauche et droite de votre corps.

ES36, ou Zu San Li, Estomac 36, ST36, « Trois Lieux ».

C’est un point de tonification générale.

C’est un point plus difficile à localiser. Pour le trouver :

Auto-massage chinois
Stimuler l'immunité avec le massage des  points Estomac 36: localisation de la rotule et du genou

  • Exploration :
    • Localisez votre rotule
    • Localisez votre tibia. Suivez la crête du tibia sous le genou
  • Rassemblez vos 4 doigts (sans le pouce). La largeur correspond à un travers de main.
  • Placez ce travers de main sous la rotule.
  • Es36 se trouve sous le travers de main, sur le côté externe de la jambe, à environ un travers de pouce (1-2 cm) de la crête du tibia. 
  • Si vous voulez le retrouver facilement, dessinez le point au feutre. Et toujours à gauche et à droite de votre corps.
Auto-massage chinois
Stimuler l'immunité avec le massage des  points Estomac 36

Stimulation des points d’auto-massage

Avant tout automassage, quelques précautions sont à prendre :

  • Soyez le plus détendu possible et respirez uniformément.
  • L’ordre des points d’acupuncture peut aller de haut en bas, de gauche à droite.
  • Appliquez la force durable uniformément, doucement et évitez d’appuyer trop fort.
  • Mettez une intention d’harmonisation, d’équilibre dans cet auto-massage. En clair, énoncez à voix haute ou mentalement: « j’harmonise la circulation de l’énergie »
  • Les stimulations peuvent se faire à travers les vêtements.

Je vous recommande de commencer cette séance par l’exercice de centrage posté sur ce site, pour être plus détendu et en contact avec votre intériorité.

Il est recommandé de faire cet auto-massage matin et soir.

  • Pour VG14 (la 7e cervicale) :
    • Chauffez vos paumes en les frottant l’une contre l’autre
    • Une fois que vos paumes sont chaudes, appliquez-les directement sur VG14 pour diffuser la chaleur
    • Puis frottez le point avec la paume d’une main d’avant en arrière pendant 1-2 mn
    • Changez de main et frottez pendant 1-2 mn
  • Pour les autres points :
    • Utilisez la pulpe de doigt (1 doigt ou doigts rassemblés) pour appuyer sur les points d’acupuncture sélectionnés, puis pétrir 3 fois dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous le faites 50-100 fois pour atteindre à chaque fois un degré de sensibilité et une légère sensation de chaleur sur la zone locale.

A la fin de l’automassage:

  • Observez les sensations dans votre corps
  • Faites des petits mouvements de rotation pour détendre vos épaules
  • Massez vos mains. 
  • Et remerciez-vous pour ce moment avec vous-même.

Vous pouvez terminer l’automassage par l’exercice de centrage.

Et si vous savez lire l’anglais (ou le chinois), je vous recommande la lecture de l’article d’où est tiré mon post, pour en savoir plus sur les recommandations des médecins chinois basés sur leur expérience du Coronavirus: Global sharing of TCM solution to curbing COVID-19 epidemic (English and Chinese)

Bonne journée à vous

Please follow and like us:
error

Se centrer sur son Hara pour se connecter à sa paix intérieure

Dans ces temps de coronavirus, ce premier exercice de centrage va nous permettre de contacter notre Hara, notre centre vital selon les philosophies asiatiques, et d’accéder à notre paix intérieure.

Le Hara?

Cette zone mystérieuse est située sous le nombril. Être bien dans son Hara nous permet d’être en paix avec soi-même, et avec les autres, en toute bienveillance, mais aussi en toute lucidité.

Le Bouddha bien dans son Hara

Observez ce bouddha. Assis confortablement, les mains croisés devant son Hara. Semble-t’il stressé?

Etre dans son Hara signifie décider de mettre l’énergie au bon endroit, au bon moment.

Actuellement (en Mars 2020), une bonne partie de l’Humanité est secouée par le Coronavirus et il est très facile de dissiper notre énergie en peur, frustration ou autre. Le centrage ou la connexion à son Hara est un engagement envers soi-même, pendant lequel notre intention se dirige vers notre être intérieur pour accéder à la paix.

En Occident, l’équivalent pourrait être « avoir les reins solides », mais cette expression ne traduit pas ensemble tout la portée spirituelle du Hara. On parle de plus en plus de l’extraordinaire pouvoir de l’intestin, l’autre cerveau, donc autant de raisons de prendre soin de cette partie du corps !

Le centrage ou la connection au Hara, en pratique :

Tout d’abord, bienveillance absolue envers vous-même. Certains jours, vous serez à l’aise et vous ressentirez bien votre Hara. D’autres jours, pas du tout. C’est comme ça. C’est normal.

Installez-vous confortablement dans un fauteuil ou une chaise, si possible les pieds bien au sol. La colonne vertébrale légèrement étirée vers le Ciel, le menton légèrement rentré. Yeux ouverts ou fermés.

Mains sur le Hara, sous le nombril

Placez vos mains sous le nombril, soit l’une sur l’autre, ou avec les doigts qui se touchent. Essayez les 2 positions, et prenez celle qui vous convient le mieux.

L'importance de la respiration pour se centrer et se connecter à son Hara

Observez votre posture, et relâchez vos épaules si besoin. Portez votre attention sous vos mains. Laissez l’air inspiré emplir votre ventre. A l’expir, laissez le ventre se creuse naturellement. Laissez aller cette respiration ventrale pendant tout l’exercice.

Le centrage ou Se centrer à son Hara et ressentir une boule d'énergie, pour contacter son être et sa paix intérieurs.

Après une dizaine de respirations ventrales, imaginez ou ressentez une boule d’énergie. Cette boule peut être colorée, lumineuse, chaude, ou autre chose, ou quelque chose de surprenant. Votre bassin peut être plus dense. Vous pouvez avoir l’impression d’être plus lourd-e. Ou ressentir une vibration. Ou rien.

De toute façon, quelque chose se passe, même si vous n’en avez pas conscience. Restez en contact avec cette sensation ou votre ventre pendant plusieurs respirations. C’est le centrage: vous êtes en connexion avec votre Hara, avec votre paix intérieure.

Après un certain temps (une vingtaine de respirations par exemple, ou 5 minutes, ou quand vous en éprouvez le besoin), reprenez doucement contact avec le monde extérieur.

Comment vous sentez-vous?

Comment est votre ventre: plus chaud, plus dense, différent? Votre respiration est-elle plus lente, plus profonde? Vos mains sont-elles plus chaudes, plus douces? Comment vous sentez-vous ? Etes-vous un peu plus en paix?

Il se peut que vous n’ayez rien ressenti, que votre état intérieur n’est pas évolué. Cela arrive, et cela ne veut strictement rien dire sur l’incapacité à contacter son intérieur. Il y a des jours avec, et des jours sans. Mais, et je vous demande de me croire sur parole, prendre contact avec soi régulièrement amène forcément quelque chose de positif, même si cela semble flou au départ. Donc continuez! Et si vous ne ressentez rien au bout de quelques séances, je vous propose d’utiliser une bouillotte (voir ci-après)

Et surtout: Remerciez-vous pour ce moment que vous venez de vous offrir.

Mes propositions

Je vous propose de faire cet exercice au moins une fois par jour pour en ressentir les bienfaits. Il est souvent conseillé de le faire le matin, mais il peut être fait à tout moment de la journée. Vous pouvez aussi augmenter la durée de la séance à votre rythme.

Si la posture assise proposée est inconfortable, vous pouvez en changer! Soyez à l’écoute de votre confort: assis en tailleur, allongé, debout avec les pieds parallèles et espacés (largeur bassin si possible).

Et si vous ne sentez pas de boule d’énergie sous vos mains et que ce non-ressenti ajoute de la tension, je vous propose de prendre une bouillotte chaude. Placez-la sur votre nombril. Observez la chaleur qui se diffuse dans votre ventre. Cela va stimuler votre Hara d’une autre façon, tout simplement.

Pour en savoir plus

Un article: Psychologies Magazine https://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Se-soigner-autrement/Articles-et-Dossiers/Hara-la-force-vient-du-ventre

Un livre: « Hara, centre vital de l’homme » de Karfried Grad Durckheim

Et cette période est trop secouante, je vous propose de lire mon article sur les émotions et d’identifier ce qui est « en -trop » pour vous.

Please follow and like us:
error

Le guerrier, l’acceptation et l’intention

Que voyez-vous ?

L'acceptation et l'intention
J'accepte qui je suis, comment je suis, et j'ai l'intention d'explorer plus, en me respectant

Cette image, pour moi, représente à la fois l’acceptation et l’intention.

Pourquoi ?
Ces personnes font la même posture de yoga : la posture du guerrier. Et chacune la fait dans le respect de son corps : avec sa propre souplesse, son propre équilibre, son propre état physique.

Dans mon article précédent (Les émotions, la goutte d’eau et le vase), j’écrivais que nous avions chacun notre propre vase, c’est-à-dire notre capacité à avoir sereinement des émotions en nous, ici et maintenant. Les dimensions de ce vase, sa forme, sa couleur proviennent de notre constitution à la naissance, des événements de notre vie et de notre état énergétique à l’instant présent. Cela aboutit à ce vase. Mon vase.

J'accepte la taille de mon vase, et ma capacité à être en relation avec mes émotions

C’est pareil avec notre corps. Il est ce qu’il est grâce à notre constitution à la naissance, des événements de la vie et de notre état énergétique à l’instant présent. Cela aboutit à ce corps. Mon corps.

Parfois, quelques regrets : « Si j’avais… », « Si seulement… » … Bon, ces regrets sont utiles car ils nous permettent de voir où est notre blessure intérieure. Merci pour le message, mais ça s’arrête là ! Observons ce que notre corps sait faire, et ce qu’il ne sait pas encore faire. Et acceptons-le dans sa propre originalité. Cela consomme moins d’énergie !

Et l’intention dans tout cela ?

C’est la bascule bienveillante qui nous fait évoluer. L’espace subtil entre la passivité et le forcing. L’intention est douce et puissante : elle nous permet d’aller voir plus loin, de connaître de nouvelles expériences, pour grandir. Elle n’est pas là pour que l’on se sente supérieur aux autres, elle est là pour nous permettre d’évoluer sur notre propre chemin.

Cela peut paraître contradictoire, non ? Pourquoi désirer évoluer si on est content avec ce que l’on est ?

En fait, l’acceptation ne veut pas dire immobilisme.
Pourquoi ?
Déjà, parce nous évoluons en permanence sans nous en apercevoir. Comme écrit dans mon premier article « Que signifie être en bonne santé ?», la Vie est Mouvement et Adaptation. Et notre corps, nos émotions, notre mental évoluent en permanence pour répondre au mieux aux influences extérieures ou intérieures.

Même si on accepte notre situation actuelle, cette dernière évolue en permanence. On a sans doute 1 seconde d’acceptation de retard !

Ainsi, quand nous nous adaptons en conscience, pourquoi ne pas mettre une étincelle d’intention pour évoluer, et observer ce qui se passe ?  

Acceptation, intention, où vous situez-vous? ?

L'acceptation et l'intention
J'accepte qui je suis, comment je suis, et j'ai l'intention d'explorer plus, en me respectant

Réussissez-vous à vous accepter comme vous êtes ?
Avez-vous des intentions ? Vers quoi voulez-vous aller?
Avez-vous ces intentions pour vous faire grandir, ou pour prouver quelque chose ?
Pouvez-vous mettre des étincelles d’intention dans votre vie ?

Please follow and like us:
error

Les émotions, la goutte d’eau et le vase (ou la relation à nos émotions)

Aujourd’hui, un blog aquatique sur notre relation à nos émotions, en volume et en débit. Et pour l’instant, on sera juste observateur.

Un petit rappel

Dans mon article du 13 avril, j’écrivais que nous, êtres humains, étions sommes soumis à de nombreuses influences. L’une de ces influences est la présence des émotions.

Le shiatsu et nos émotions

Comment se fait-il qu’une certaine goutte d’eau fasse souvent déborder le vase chez certains, ou qu’elle glisse comme sur les plumes d’un canard chez d’autres ? Parfois, il y a même des risques de noyade dans un verre d’eau !

Imaginons un vase

Ici, je vais plutôt parler de la situation, parfois inconfortable, du vase qui déborde. Et des émotions plutôt pesantes.

On va partir de l’image du vase. Imaginez un vase : c’est le vôtre. Ses dimensions, sa forme, sa couleur proviennent de votre constitution à la naissance, des événements de votre vie et de votre état énergétique à l’instant présent. Cela aboutit à votre vase. Ce vase représente votre capacité à avoir sereinement des émotions en vous, ici et maintenant.

Notre constitution à la naissance, les événements de vie et notre énergie du moment

Chez certains, il est grand. Chez d’autres, il est petit. C’est comme ça.

Un robinet

Imaginez maintenant un robinet. Ce robinet représente les émotions qui viennent à vous, en intensité et en quantité. Ces émotions peuvent être déclenchées par vos pensées, vos souvenirs. Elles peuvent provenir aussi de situations extérieures.

Selon les personnes, la même situation peut entraîner une grande émotion, ou une toute petite. En effet, la dimension du robinet provient aussi de votre constitution à la naissance, des événements de votre vie et de votre état énergétique ici et maintenant.

Les émotions qui viennent à nous

Vous voyez où je veux en venir ? Imaginez les situations suivantes : il se passe quoi selon vous ?

Notre capacité à accueillir sereinement

Parfois, ça déborde. Ou pas.

Un 2e robinet

Mais les émotions ne restent pas toujours en nous. Quand elles sont reconnues, acceptées, elles partent !

Donc imaginez maintenant un autre robinet, qui représente cette fois votre capacité à reconnaître, et laisser partir vos émotions.

Et là, c’est pareil : on peut avoir un gros robinet, ou un tout petit.

Laisser partir nos émotions

Et pour vous?

Maintenant, je vous propose de vous observer quelques instants. Pour vous, c’est comment ? Quelle est votre relation aux émotions? Quelle est votre capacité à les recevoir, à les accueillir, à les laisser partir?

Est-ce que cela évolue selon votre humeur, votre énergie du moment ?

Et quand vous sentez les émotions monter en vous, soyez attentif : les émotions sont trop fortes ? trop nombreuses ? persistantes ?

Résumé de notre relation aux émotions

Bonne observation !

Et Mea Culpa si cette présentation sur notre relation à nos émotions a déjà été reprise dans d’autres documents ou formations. Pour ma part, l’idée m’est venue à l’écoute de la chanson « Mon verre d’eau » interprétée par Helena Noguerra sur l’album « Imbécile » d’Olivier Libaux.

Please follow and like us:
error

Que signifie « être en bonne santé? « 

Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, être en bonne santé est un état d’équilibre permanent car cela signifie montrer une belle adaptation au mouvement de la vie.

Nous, êtres humains, sommes soumis à de nombreuses influences.

Quand nous sommes en bonne santé, nous nous adaptons assez facilement à ces influences. Nous pouvons être contrariés par une mauvaise nouvelle, travailler exceptionnellement plus que d’habitude ou mal dormir après un repas trop lourd, mais nous revenons rapidement à un équilibre énergétique, signe de bonne santé. Cela signifie qu’une énergie de bonne qualité circule librement dans le corps.

Le regard de la Médecine Traditionnelle Chinoise: l'adaptation à la vie et ses imprévus quand je suis en bonne santé
Moi au milieu de mes contraintes. Et j’y arrive!

Lorsque les contraintes sont trop fortes ou durent trop longtemps, nous n’avons plus le temps de nous adapter et de revenir à un état d’équilibre. Nous subissons les contraintes: le déséquilibre énergétique s’installe avec une énergie de moins bonne qualité ou une moins bonne circulation. Ce déséquilibre amène douleurs, troubles ou mal-être.

Le regard de la Médecine Traditionnelle Chinoise: Mes difficultés quand l'adaptation n'est plus possible et l'impact sur la santé
Moi submergé-e par mes contraintes

Le shiatsu va améliorer notre capacité d’adaptation, et donc notre santé, en intervenant sur le déséquilibre énergétique. Les pressions et étirements sur des zones ou des points spécifiques du corps vont améliorer la qualité et la circulation de l’énergie dans le corps, pour un rééquilibrage global en vue d’une belle santé. Pour que l’on s’adapte au mouvement de la vie!


Please follow and like us:
error